Grands-parents et petits-enfants, une relation unique !

Mamie gâteau ou papi poule, nos grands-parents occupent souvent une place prépondérante dans nos cœurs. Il existe un lien précieux qui nous unit à eux, outre les liens familiaux, les grands-parents sont de vrais piliers dans nos vies. Pourquoi nous sentons nous si bien auprès d’eux ? Pourquoi aimons-nous tant passer du temps en leur compagnie ? Comment définir cette relation intergénérationnelle si particulière ?

La place des grands-parents

En France, la moyenne d’âge pour devenir grands-parents est de 54 ans pour les femmes et de 56 ans pour les hommes en 2011, selon l’insee. Il n’est donc pas rare de voir des grands-parents encore en activité à l’arrivée de leurs premiers petits-enfants. Même si les termes « papi ou mamie » semblent parfois dur à s’approprier, la plupart d’entre eux endossent le rôle de grands-parents naturellement. Face à une fragilité des familles contemporaine, les grands-parents conservent un rôle primordial et sont des repères solides.

Les seniors prennent plaisir à s’occuper de leurs petits-enfants si la garde n’est pas imposée par les parents. Ils sont utiles auprès d’eux et éprouvent le devoir de transmettre leurs traditions. De plus, l’allongement de l’espérance de vie permet aux grands-parents d’être en bien meilleure santé qu’auparavant. Ils sont capables de partager des activités physiques avec leurs petits-enfants.

Quelle relation entretiennent-ils avec leurs petits-enfants ?

Du côté des grands-parents

C’est une génération qui s’implique auprès de ses petits-enfants et qui aime partager des moments privilégiés avec eux. Les grands-parents n’ont pas forcément eu autant de temps à consacrer à leurs propres enfants, ils comptent bien profiter de cette chance avec leurs petits-enfants.

Du côté des petits-enfants

Les grands-parents sont plus indulgents avec leurs petits-enfants, ils ont du temps à leur consacrer, ils sont à l’écoute et souvent de bon conseil. Il est généralement plus facile de se confier à ses grands-parents qu’à ses propres parents. Ils disposent parfois d’un plus grand recul vis à vis de situations délicates que les parents.

L’échange intergénérationnel

« Avec mamie, on fait souvent des tartes et après on les mange pour le goûter » Mathilde, 11 ans.

Les grands-parents transmettent des valeurs complémentaires de celles inculquées par les parents, l’apprentissage de la patience, de la nature, des traditions, des savoir-faire, etc. Il se créé alors une complicité profonde lors de ces moments de partage intergénérationnel.

« Mes petits-enfants m’aident énormément avec mon ordinateur » Hélène, 76 ans.

Les petits-enfants ne sont pas les seuls à bénéficier de cette relation si singulière, leurs grands-parents ont également beaucoup à apprendre d’eux. Ce lien intergénérationnel leur donne la chance de découvrir leurs univers. Grâce à cette relation, les grands-parents accèdent à un monde qu’ils ignorent ce qui leur demande souvent de grandes capacités d’adaptation.

Malgré ce lien indéfectible, il n’est pas toujours évident de rendre visite à ses grands-parents aussi souvent qu’on le souhaiterait. 60% des français regrettent de ne pas voir leur grand-mère plus souvent et 40% des grands-mères considèrent ne pas voir assez leurs petits-enfants (sondage BVA 2017 – Les Français et la fête des Grands-Mères). Que vous ayez un papi fantastique, une mamie formidable ou des petits-enfants merveilleux, préservez cette relation précieuse.

Auteur : Manon LAMOUREUX

Amoureuse des NTIC et diplomée en communication digitale. J'ai intégré la startup Papyhappy en janvier 2017 en tant que Community Manager Junior. Vous pouvez me suivre sur Twitter : @Manon_Lamoureux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *