Famileo, un journal qui connecte toute la famille

Ce mois-ci dans la rubrique Happy Découverte, nous nous sommes intéressés à la société Famileo. Créée en 2015 à Saint-Malo (35) cette entreprise transforme vos messages numériques en gazette papier pour partager à vos grands-parents les moments forts de votre vie. 

Combattre l’isolement des seniors

Aujourd’hui, il est assez facile de diffuser les moments importants de notre vie avec nos proches. Publication d’un album photo sur les réseaux sociaux, appel en visioconférence ou l’envoi d’e-mail, il existe un nombre incalculable de moyens pour garder contact avec sa famille. Ces outils digitaux souvent inconnus ou non maîtrisés des seniors peuvent entraîner un isolement social. Pour lutter contre cette fracture numérique, la société Famileo propose d’envoyer à domicile ou en EHPAD un journal papier personnalisé partageant l’actualité de vos proches.

Comment fonctionne ce service ?

Hebdomadaire, bimensuel ou mensuel, vous avez la possibilité de choisir parmi trois formules pour choisir la fréquence d’envoi de votre gazette papier. Une fois la formule choisie et l’application téléchargée, les contributeurs sont invités à partager textes et photos. Le contenu publié par la famille, est alors automatiquement mis en page et posté dans la résidence ou au domicile de votre proche. À l’instar des réseaux sociaux vous pouvez consulter et réagir au contenu publié par les membres. Cependant, cette plateforme est entièrement privée et seulement les personnes autorisées y ont accès. Les papis et les mamies les plus connectés, peuvent en plus du journal, découvrir chaque jour les publications et échanger directement avec leur famille.

Le mot de la fin Papyhappy

“Prendre le meilleur des différents modes de communications et le mettre au service du bonheur familial”, pari gagné pour Famileo, implanté dans plus de 800 établissements avec pas moins de 150 000 gazettes envoyées. Chez Papyhappy on aime la facilité d’utilisation et la transition entre le support numérique et papier.