Favoriser l’inclusion numérique des seniors

La proportion des seniors de plus de 60 ans à utiliser internet et plus généralement les outils numériques, augmente au fil des ans. Cependant, cette tranche d’âge reste la moins équipée et connectée. Quelles en sont les raisons et comment réduire la fracture numérique qui touche nos aînés ?

Une digitalisation toujours plus importante

Loin de faire un bilan exhaustif de l’ampleur du numérique aujourd’hui, certains cas concrets, permettent de se rendre compte de l’importance qu’occupent les technologies dans notre quotidien. 

L’information et la communication 

Tout comme le passage à la TNT (télévision numérique terrestre) en 2005, la téléphonie va abandonner son réseau analogique pour basculer au tout-numérique. Dès le 15 novembre l’ouverture de lignes téléphoniques RTC (réseau téléphonique commuté) vont s’arrêter, devenues trop coûteuses à entretenir. Les réseaux de communication commenceront à basculer du RTC vers l’IP (Internet Protocol) dès 2023. Pas d’inquiétude à avoir, à l’instar du passage à la TNT un boitier intermédiaire se chargera de rendre compatible le matériel existant.

L’administratif 

La feuille de route du plan Action Publique 2022, présentée par Edouard Philippe annonçait que 100 % des démarches administratives seront digitalisées d’ici 2022. Cette mesure visant à simplifier les démarches, peut faire peur aux non initiés. Le Credoc, publiait en 2017, une étude révélant que ⅓ des Français éprouvent un blocage face à ces nouvelles pratiques.

La consommation 

La digitalisation a également bouleversé les méthodes et les manières de consommer. Aujourd’hui en quelques clics, il est possible de faire ses courses, son shopping ou réserver ses vacances. Nous nous rappelons tous du semestriel “Big Book” de La Redoute ou des 3 Suisses. Ces magazines ont disparu des boîtes aux lettres en 2014 au profit de la vente par internet délaissant alors les non-internautes.

L’inclusion numérique des seniors en 2018

L’association les petits frères des pauvres, a commandé une étude* au CSA sur l’exclusion numérique des seniors. L’étude parue le 1er octobre dernier met en avant la vision, l’utilisation et les freins que peuvent éprouver les seniors vis-à-vis des nouvelles technologies.

D’après l’étude, les trois raisons principales de la non utilisation d’internet chez les seniors de plus de 60 ans sont, le manque d’utilité perçue de ces outils. Ils sont 68 % à exprimer un sentiment de non utilité d’internet. La seconde raison se rapporte aux difficultés éprouvées et au manque de connaissance face à l’utilisation des différents outils numériques. En troisième position avec 41 % on retrouve la peur de se faire pirater ses données personnelles.

En ce qui concerne les seniors connectés, leur principale utilisation d’internet est destinée à maintenir les liens sociaux avec leurs amis et leur famille. Ils sont 61 % à communiquer via internet et de façon régulière, s’en suit de très près, un fort désir d’information de la part des seniors avec 60 %, et arrive en troisième position, l’envie de s’instruire et d’apprendre de nouvelles choses, avec 44 %.

Il est possible de se former 

Il n’est jamais trop tard pour apprendre ! Nous voyons fleurir de plus en plus de structures et d’initiatives qui forment et aident les seniors à l’utilisation d’internet sur l’ensemble du territoire, en voici quelques exemples. 

Astroliens 

Cette association accompagne individuellement les seniors pour une formation d’un mois. Après avoir identifié les besoins, les bénévoles âgées de 17 à 25 ans font découvrir le web aux seniors.

Le Bus Numérique 

Créé par l’entreprise Solution Vie Pratique, Le Bus Numérique, c’est un bus tout équipé qui va à la rencontre des seniors les plus isolés. Les intéressés, peuvent gratuitement suivre des ateliers de formation au numérique.

Les Espaces publics numériques 

Avec près de 5000 établissements sur toute la France, les EPN proposent des ateliers d’initiation ou de perfectionnement à l’utilisation du numérique. Développés à la fin des années 1990, ces lieux proposent le plus souvent des ateliers d’accompagnement et de formations, dispensés par un animateur multimédia.

Donner du sens au numérique

Une bonne façon de réduire la fracture numérique actuelle, c’est d’intéresser les seniors en leur faisant découvrir les avantages qu’ils peuvent trouver à l’utilisation d’internet. Pour susciter cet intérêt rien de tel que de s’appuyer sur des passions. Fan d’histoire et de documentaire, pourquoi ne pas découvrir les ressources de l’INA ?  Retrouver des membres de sa famille, découvrir ses origines, il peut être intéressant de se mettre à la généalogie ? Faire découvrir internet d’une façon récréative est un excellent moyen de susciter l’envie et le désir de découvrir un nouvel univers numérique.

  • https://www.silvereco.fr/wp-content/uploads/2018/09/2018_09_27_exclusion_numerique_personnes_agées_pfP.pdf