Seniors : Comment choisir sa mutuelle santé ?

L’heure du départ à la retraite amène souvent les seniors à faire le point sur leurs besoins en termes de santé. Généralement, leur couverture santé n’est plus adaptée à leur nouvelle situation. Découvrez dans cet article nos conseils et astuces pour trouver la meilleure mutuelle senior.

Senior pensif

Optez pour une mutuelle senior adaptée à vos besoins

Parce que la santé se dégrade avec l’âge, il est important de bien choisir sa complémentaire santé. Après le départ à la retraite, les soins sont généralement plus fréquents et surtout plus coûteux. En effet, d’après l’INSEE, 93,6 % des personnes âgées de plus de 60 ans ont consulté un médecin généraliste et 67,8 % un médecin spécialiste au cours des 12 derniers mois. Ces derniers pratiquent très souvent des dépassements d’honoraires peu mal remboursés par la Sécurité Sociale.

C’est notamment pour cette raison qu’il est primordial pour un senior de choisir une mutuelle adaptée aux problématiques liées au vieillissement. Ainsi, il bénéficiera de garanties conformes à ses besoins.

Des points à privilégier

Et parce que les besoins de santé ne sont pas les mêmes à 60 ans qu’à 20 ans, il est très important de privilégier certains postes :

  • L’hospitalisation,
  • Le dentaire (soins courants, prothèses, implants),
  • Les médicaments,
  • L’optique,
  • Les prothèses auditives,
  • Les médecines douces (ostéopathie, acupuncture, phytothérapie, chiropraxie, hypnothérapie),
  • Les cures thermales,
  • Les consultations à domicile.

Comparez les offres de mutuelle senior

Lorsque vous avez pris le temps de déterminer vos besoins, pensez à comparer les offres. Pour cela, il existe des sites Internet permettant de comparer rapidement et gratuitement l’ensemble des contrats du marché.

La seconde option concerne les cabinets de courtage indépendants, parfois physiques ou en ligne. Le courtier conseille et oriente ses clients dans le choix de sa complémentaire santé. Il reste également son interlocuteur unique pendant toute la durée du contrat vis-à-vis de la compagnie. L’intérêt majeur de passer par un intermédiaire en mutuelle réside dans la possibilité de renégocier son contrat chaque année. En effet, grâce à ses mutuelles partenaires, le courtier a donc la possibilité d’obtenir le meilleur tarif et d’orienter son client vers une autre compagnie plus adaptée.

Évaluez les garanties et options intéressantes

Les mutuelles senior offrent généralement un niveau de couverture beaucoup plus important qu’une complémentaire santé classique. C’est notamment pour cette raison qu’elles peuvent être plus coûteuses. Selon une étude réalisée en avril 2018, le prix annuel moyen d’une complémentaire santé en France pour les retraités est de 1.732 € contre 1.097 € pour un actif indépendant. Les seniors ont donc tout intérêt à bien étudier les garanties et options intéressantes. En effet, certains contrats de mutuelle incluent des forfaits de remboursement pour les médecines naturelles qui sont souvent très appréciées des retraités. Certains soins non pris en chargent par la Sécurité Sociale peuvent également être intéressants. C’est notamment le cas de la chirurgie réfractive des yeux et les séances de pédicure-podologue. Enfin, pour récompenser la fidélité des adhérents, certaines mutuelles proposent des forfaits de remboursement qui augmentent chaque année. Un bel avantage à ne pas négliger pour profiter de plus de couverture sur certains postes !

Une main de femme sur une roue de fauteuil-roulant

Soyez vigilant 

Pour choisir une mutuelle santé senior il est capital d’être vigilant sur un certain nombre de point :

  • Quelques certains contrats de complémentaire santé imposent des limites de prise en charge. En effet, des plafonds de remboursement s’appliquent sur certains actes tels que l’hospitalisation et les médecines douces. Par exemple, la compagnie SwissLife propose un forfait annuel de remboursement de 275 € pour les médecines naturelles, limité à 55 € par acte et 5 séances par an.
  • Certaines mutuelles appliquent une limite d’âge au-delà duquel il n’est plus possible d’adhérer. L’âge limite étant généralement fixé à 65 ans, il est donc primordial d’anticiper en souscrivant une complémentaire santé senior au plus tôt.
  • Enfin, il est important de savoir que certains contrats incluent des délais de carence sur certains postes (optique, dentaire, hospitalisation). Cela signifie qu’avant un certain délai de cotisation, ces postes ne seront pas pris en charge. Par exemple, si vous avez perdu vos lunettes de vue 1 mois après avoir souscrit votre mutuelle qui prévoit un délai de carence de 3 mois pour l’optique, alors vous ne pourrez pas immédiatement obtenir le remboursement d’une nouvelle paire de remplacement. 
FrenchSpanish